Là où le rêve devient réalité…

Les Marquises… Là où le rêve et la réalité se confondent…

Voilà plus d’un mois que je n’ai plus écris, et pour cause, je ne touchais plus terre…

Comment écrire en quelques lignes, un mois passé dans un archipel tant rêvé ? Difficile, en tout cas pour moi.
Trois semaines passées sur Nuku Hiva, la plus grande île des Marquises. Dès mon arrivée, quelque chose se passe en moi. Il faut traverser l’île pour se rendre dans la baie de Taiohae, là où je vais séjourner.
Les paysages sont tellement différents de ceux de Moorea ou Tahiti. Tout est extrêmement vert aussi, mais très montagneux, avec des plateaux où courent les cheveaux en liberté, des pics rocheux s’élevant droits ver le ciel,  des falaises tombant à pic dans l’Océan, pas de lagon, et dès que l’on est un tout petit peu en altitude, on ne peut plus distinguer la ligne d’horizon. La mer et le ciel ne forment plus qu’un, on a beau chercher, essayer, rien à faire… c’est juste magique!!!

Les Marquises ont fait l’objet de reboisement il y a quelques dizaine d’années, et du coup, lorsque l’on est sur les hauteurs, c’est un décor de Pins et d’épineux qui nous entoure.

Des oiseaux magnifiques, les Gigis, volent pratiquement toujours en duo, d’un blanc immaculé, ils ressortent soit sur le ciel d’un bleu « Provence » lorque l’on est en bas, soit, lorsque l’on est sur les hauteurs, sur le vert intence de la végétation.
On peu aussi, si on a de la chance, que l’on sait regarder et être un peu patient, appercevoir quelques Upés, les oiseaux endémiques de Nuku Hiva que l’on peut voir uniquement sur les hauteurs.

J’arrive dans la baie…waouh !!!! C’est absolument magnifique, au fond de la baie, en face de nous, on peut parfois voir l’île de Ua Pou. Je dis parfois car en trois semaines, je n’ai pu la voir que quelques fois, et une seule fois complète, jusqu’à ses sommets car apparemment c’est une rêveuse, et a toujours la tête dans les nuages. Un soir donc j’apperçois les fameux pics de Ua Pou… je comprends pourquoi on compare cette île avec un châteaux… c’est incroyablement beau!!!

Là encore une fois, je suis accueillie plus que bien chez Annie, une infirmière arrivée en Polynésie il y a 30 ans et qui s’est établie aux Marquises.
L’île est somptueuse, Kimi (un ami pompier et guide)me fait visiter l’île de long en large et en travers et chaque détours, chaque baie, chaque vallon, chaque site archéologique, est une pure merveille. Des chevaux en libertés de partout au bord des routes, sur les plateaux, dans les vallées, mais aussi des chèvres, vaches et cochons.

Le climat est assez rude, très chaud et très très humide, la vie commence à 6h du matin (qui correspond à 5h30 à Tahiti car il y a 30mn de décalage horaire) car entre 11h et 15h, la chaleur est telle qu’il vaut mieux rester à l’ombre ou à la maison, enfin, à la fraiche quoi, si on trouve…

Chaque jour est une nouvelle découverte, et à chaque fois je suis émerveillée par ce bijoux perdu au milieu de l’Océan Pacifique.

Certains endroits sont accessibles uniquement à pieds, à cheval ou en bateau. Du coup, un jour, Kimi vient me chercher et nous partons en bateau dans sans doute la plus belle baie de l’île, celle de Hakaui . Nous voilà donc à peine sortie de la baie de Taiohae, en passant devant la baie Colettte, un groupe de dauphins vient s’amuser autour du bateau, ils sautent de partout autour, passent juste devant, puis après quelques minutes s’en vont voir ailleurs, c’est fabuleux !!!

Arrivé dans la baie, on se pause un peu, on balade et au moment où je décide d’aller prendre un petit bain, je vois un petit requin, mais bien bien vif!!… Et bien ce sera pour une autre fois. Car il y a pas mal de requins ici, et récemment, quelques accidents font que je préfère ne pas tenter le diable…. 😦

Puis nous voilà repartis en bateau sur une mer plutôt bien agitée… et là je dois dire que j’ai quand même eu un peu peur ! Mais pour parer à ça, kimi prend deux lignes, les lance à la mer pour faire un peu de pêche au gros… au bout de quelques minutes, l’une des corde se tend et…. Un Mei-mei (Dorade Coryphène d’environ 10kg) !!! et délicieuse… ;-p

Bref, mis à part deux jours bien bien malade avec forte fièvre délirante, frissons alors qu’il fait CINQUANTE MILLE degrés dehors !!!, et quelques piqures de Nonos, je n’ai pas pu partir de l’île à la date prévue et décide de rester encore un peu pour pouvoir assister à quelques spectacles de danse, juste sublimes !!!

Au bout de trois semaines, il est temps de reprendre un petit avion (ATR 42) pour me rendre sur Hiva Oa, l’île de Brel et Gauguin.

Là encore, j’en prends plein la vue !!!

Je suis accueillie chez Jean, installée ici depuis 66 et qui à bien connu le Grand Jacques ! Là encore, Jean me fait visiter l’île (d’ailleurs je vous le conseil si vous allez à Hiva Oa, contactez-le -Jean Saucours-), et là encore, je suis plus qu’émerveillée par la beauté des paysages, les roches noires sur une mer bleue électrique, les valons vers presque fluorescent (j’arrive juste après la saison des pluies!! )…bref, un paradis sur terre…

Le dernier jour, je fais enfin une belle balade à cheval, dans les sous-bois, sur les plateaux dominant la baie de Atuona…Pfff que de merveilles !!!!!!

De nouveau  je suis sur un nuage et me demande si je rêve ou pas…

Bref, impossible pour moi de décrire et de raconter ce mois magique dans cet archipel merveilleux, au bout du monde, j’ai essayé de vous en raconter un tout petit bout….  😉

Les gens sont adorables, les paysages fantastiques, voire parfois irréels…. Mais il est temps de repartir, et c’est avec le cœur serré et la gorge nouée que je reprends l’avion direction Tahiti, puis Moorea pour aller dire au revoir à mes amis, récupérer quelques affaires, avant de continuer ma route vers de nouvelles aventures…

J’ai tant rêvé, et depuis si longtemps, de venir aux Marquises, je ne pensais pas que je pourrais le faire un jour. Voilà qui est fait, comme quoi,  dans la vie, tout peut arriver ! MERCI LA VIE !!!

« Le rire est dans le cœur, le mot dans le regard
Le cœur est voyageur, l’avenir est au hasard…. Ho Marquises… ! » J. Brel

Biz
Zou !

par delphinebertrandphotographe Posté dans Voyages